visit Almuñécar

visit Almuñécar

Autoroutes et carburant en ESPAGNE (autopistas y gasolina)

ESPAGNE , Autoroutes et carburant (autopistas y gasolina)

Autopistas: des tronçons payants vont devenir gratuits.

(En Espagne, seulement 18% des routes de haute capacité sont tarifées)

 

Une mesure choc annoncée par José Luis Abalos, Ministre des Transports, le Gouvernement de Pedro Sánchez a pris la décision de rendre gratuites plusieurs autoroutes en Espagne dès l’automne 2018. En effet, après 50 ans d’exploitation, l’Etat ne renouvellera pas les concessions arrivant à échéance entre 2018 et 2021. 

Les usagers pourront donc rouler gratuitement sur les autoroutes AP-1, AP-4 et sur l'AP-7 qui va de la frontière française jusqu’à Valence en passant par Barcelone. 

En effet, le Ministre a promis la fin des péages dès novembre 2018 sur l’autoroute AP-1 qui relie Burgos à Armiñón, de 84 km, gérée par Itínere, puis en décembre 2019 sur l’AP-4 qui va de Séville à Cadiz et enfin sur l'AP-7 entre Tarragone et Alicante, ces deux dernières gérées par Aumar, une filière d’Albertis et qui comptent 468 km au total. L’annonce du ministre concerne également l’AP-2 entre Saragosse et la Méditerranée, et les tronçons de l’AP-7 qui relient Tarragone-La Jonquera (près de la frontière française) et Montmelo-El Papiol, sur un total de 479 km et dont les concessions expirent le 31 août 2021, bien que cette décision revienne au Gouvernement de la prochaine législature. 

Avec seulement 18% de son réseau autoroutier payant, (37 autoroutes) l'Espagne est l'un des pays européens avec le moins de péage, en 26e position. 

La plupart des pays européens ont 100% de leur réseau autoroutier payant, cinq fois le niveau de l'Espagne ! Dans le cas de la France, comme l'Italie, elle se situe autour des 80%. Pas de péages c'est un manque à gagner pour l'Etat, et c'est le débat qui agite la péninsule Ibérique, car la concession de plusieurs autoroutes va toucher à sa fin et la question de l'après se pose. 

 

Voici la liste des autoroutes à péages espagnoles. Réparties en deux catégories : celles prises en charge par l'Etat et celles qui dépendent des communautés autonomes.

Celles qui sont en rouge sont en faillite, celles en vert sont rentables.

 

– Prises en charge par l'Etat :

Autoroute AP -1 Burgos-Armiñón

Autoroute AP -2 Saragosse – Méditerranée

Autoroute AP 36 Ocaña – La Roda

Autoroute AP -4 Sevilla – Cádiz

Autoroute AP -41 Madrid – Toledo

Autoroute AP -46 Alto de las Pedrizas – Málaga

AP -51 AP 6 connexion d'autoroute à Ávila.

Autoroute AP – 53 St Jacques de Compostelle – Alto de Santo Domingo

Autoroute AP -6  Villalba – Villacastín – Adanero

Autoroute AP 61 AP6 connexion avec Ségovie

Autoroute AP 66 Campomanes – León

Autoroute AP 68 Bilbao- Saragosse

Autoroute AP 7 La Jonquera – Montemeló

Autoroute AP 7 Montmeló – Tarragone

Autoroute AP 7 Tarragone- Valence

Autoroute AP 7 Valence – Alicante

Autoroute AP -7 Périphérique d'Alicante

Autoroute AP-7 Alicante-Carthagène

Autoroute AP-7 Carthagène-Vera

Autoroute AP-7 Málaga-Estepona 

Autoroute AP-7 Estepona-Guadiaro

Autoroute AP-71 León-Astorga

Autoroute AP-9 Ferrol-frontière portugaise

Autoroute M-12 aéroport

R-2 autoroute Madrid-Guadalajara

Autoroute R-3 Madrid-Arganda del Rey

Autoroute R-4 Madrid-Ocaña

Autoroute R-5 Madrid-Navalcarnero

 

– Celles qui dépendent des communautés autonomes :

AP-1 Autoroute Vitoria-Éibar : conseils de Guipúizcoa et Álava

Autoroute AP-8 Behobia-Trapagaran conseils provinciaux de Vizcaya et de Guipúzcoa 

Autopista AP-15 Tudela-Irurzun  géré par Autopistas de Navarra. 

Autoroute AG-55 A Coruña-Carballo dépend de la  Xunta de Galicia

Autoroute AG-57 Vigo-Bayonne

Autoroute C-16 Barcelone-Manresa Generalitat de Catalogne

Autoroute C-31 / C-32 Montgat-Blanes Generalitat de Catalogne

Autoroute C-32 Castelldefels-El Vendrell Generalitat de Catalogne

Autoroute C-33 Barcelona-Montmeló Generalitat de Catalogne

 

 

Les 10 autoroutes les plus chères d’Espagne

 

Vous prendrez très certainement la route dans les jours à venir, pour cela, grâce à « lepetitjournal.com » je vous propose de découvrir quelles sont les autoroutes les plus chères d'Espagne.

En Espagne les axes autoroutiers sont gérés par des entreprises privées, et parfois publiques (selon les cas) qui sont accusées d'excès par les utilisateurs.

 

Le tunnel de Sóller (Majorque)

Ce passage d'à peine trois kilomètres de longueur est considéré comme la portion la plus chère du pays. Le kilomètre vaut 1,68 euros sur cette distance. Le prix total est de 5,10 euros pour les non-résidents et de 1,30 pour les personnes vivant sur l'île.

Le tunnel de Cadi (Catalogne)

Voici le second péage le plus cher d'Espagne. Passer par cette portion de la C-16 qui mesure 19,70 kilomètres vous reviendra à 0,39 euros par kilomètre, soit un total de 11,64 euros.

Les tunnels de Vallvidriera (Catalogne)

Cette succession de tunnels unit Barcelone à la province du Vallés Occidental. Le tarif varie si vous y passez pendant la journée ou pendant la nuit. Le kilomètre vous reviendra à 0,32 euros et le prix total variera entre 4,18 et 3,72 euros. 

La portion Sant Cugat-Manresa (Catalogne)

L'autoroute reliant Sant Cugat au Manresa, près de Barcelone, fait également partie des plus chères du pays. Située sur la C-16, le prix total de votre passage sur cette portion variera entre 10,25 et 5,64 euros, soit 0,24 euros le kilomètre. 

 Les tunnels d'Artxanda (Pays Basque)

Passer par cette succession de tunnels vous coûtera 0,23 euros par kilomètre, pour un prix final variant entre 1,13 et 0,68 euros.

Direction aéroport de Barajas (Madrid)

Le péage menant à l'aéroport de la capitale espagnole vous coûtera un total de 1,95 euros (soit 0,21 euros par kilomètre parcouru).

L'axe Castelldefels-Vendrell (Catalogne)

La région catalane est de nouveau représentée dans ce classement, avec la portion d'autoroute reliant Castelldefels à Vendrell qui se place en septième position des péages les plus chers avec un coût total de 10,67 euros (soit 0,21 euros par kilomètre).

Portion Alto Pedrizas-Málaga (Andalousie)

Dans le sud de l'Espagne, le péage entre Alto Pedrizas et la ville de Málaga vous coûtera un prix total qui pourra varier entre 4,95 et 3,25 euros, pour un kilomètre qui vous reviendra à 0,17 euros.

L'axe Villalba-Adanero (Madrid-Castille et Leon)

Ce trajet entre les deux communautés autonomes espagnoles vous reviendra à un prix total de 12,25 euros. Le kilomètre roulé coûte 0,17 euros, tout comme sur la précédente portion évoquée.

Le péage Campomanes-León (Asturias-León)

Sur cette portion de l'AP-66, le prix total pour effectuer les 77,76 kilomètres de distance sera de 12,90 euros, soit 0,16 euros par kilomètre parcouru. Cet axe est le dixième plus cher du territoire espagnol.

 

 

 

 

 

 

Le carburant, moins cher en Espagne qu'en France, pourquoi ?

 

Que ce soit en France ou en Espagne, les prix du carburant ne cessent d’augmenter depuis 2016. Une préoccupation forte en France, ayant d’ailleurs généré le mouvement des Gilets jaunes en 2018. 

Aujourd’hui en France , un litre de gazole coûte 1,46€ et un litre de Sans Plomb 95 coûte 1,55€ en moyenne en France.

En Espagne, les prix sont légèrement plus bas puisqu’il faudra débourser 1,23€ par litre pour du gazole contre 1,31€ par litre pour du Sans Plomb 95.

Pour comprendre, il suffit de regarder à la loupe ce qui est inclus dans le prix du carburant. Dans les deux cas, le prix se compose du coût du pétrole brut, des coûts de production et de distribution mais aussi des taxes. Ces sont ces dernières qui font toutes la différence !!!!!!!!!

 

En Espagne, deux taxes interviennent dans le prix des carburants : l’IVA (équivalent de la TVA) qui s’élève à 21% et l’impôt sur les hydrocarbures, elle inclut :

- L’impôt d’Etat général qui est de 40,07 centimes par litre pour l’essence et 30,7 centimes par litre pour le diesel.

- L’impôt d’Etat spécial qui est le même pour tous les carburants et qui s’élève à 2,4 centimes par litre. C’est ici qu’est venu se greffer le "tramo autonomico" qui était auparavant appliqué directement par les Communautés Autonomes. 

Depuis janvier 2019, le gouvernement espagnol a fixé cette taxe à 4,8 centimes par litre pour tout le territoire afin d’harmoniser les prix dans le pays.

En Espagne, les taxes représentent donc 56% du prix de l’essence et 52% du prix du diesel. Voilà ce qui permet d’expliquer une telle différence de prix.. 

 

En France, selon Connaissance des énergies, en mai 2018, "les taxes comptent pour 61,4% du prix du litre d'essence SP95 et 58,6% du prix du litre de gazole à la pompe. Il s’agit de loin de la première composante du prix de l’essence et du gazole".  (C’est la 4ème ressource de l’Etat).

(source https://www.economie.gouv.fr/entreprises/taxe-interieure-consommation-sur-produits-energetiques-ticpe)

 

Mais peut être que ces différences de tarifications vont changer car Espagne-France ont des objectifs communs…. Les gouvernements espagnol et français ont le souhait de rehausser les taxes concernant le diesel pour égaliser son prix avec celui de l’essence.

 

 

Autoroutes payantes en Espagne

Autoroutes payantes en Espagne



13/04/2019
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres