visit Almuñécar

visit Almuñécar

Avant de vous installer pour plus de 6 mois/an en Espagne...

A méditer avant de vous installer pour plus de 6 mois/an en Espagne

 

Attention un séjour de plus de six mois en ESPAGNE, même si vous ne bossez pas, même si vous êtes retraité, même si, même si... vous octroie automatiquement la résidence fiscale en Espagne et les obligations (documents, déclarations, etc.…) qui vont avec. voir les documents à prevoir ici

Le séjour se compte sur une année civile. Vous ne devez pas dépasser 6 mois par an (183 jours, qu'ils soient ou non consécutifs) ... Autrement dit : même si vous faites par tranches de 3 mois ou de 3 semaines, en deux voyages ou en plus, vous aurez épuisé votre crédit de jours de toutes les façons lorsque vous aurez atteint 183 jours de présence sur le sol Espagnol.

 

Alors certains vous diront :

« ho ! moi je suis là depuis 2 ans (parfois plus), je vais 2 ou 3 fois par an dans mon pays voir mes enfants, je ne vois pas comment les Autorités espagnoles pourraient savoir combien de temps j'ai passé en Espagne durant l'année !! »

 

A cela j'ai envie de répondre

« ...apprends d'abord à respecter le pays qui t'accueille, applique ses lois, ses obligations et ainsi tu n'auras pas de soucis d’illégalité. Car tu as eu beaucoup de chance jusque-là mais un jour, à force de faire le malin et de t'en venter ça va peut-être te tomber dessus... ! »

 

A priori les autorités espagnoles ne savent pas en effet depuis combien de temps vous rester sur leur sol. La police ne suit pas les faits et gestes de chaque personne qui voyage en Espagne.

Ce n'est pas tant le simple touriste qui va susciter leur intérêt mais plutôt ceux qui vont frôler ou passer le palier des 183 jours de la résidence fiscale.

Dans ce cas là, en cas de suspicion, les autorités espagnoles ne vont pas fouiller pour vérifier si vous avez dépassé les 183 jours ou pas, mais elles vous convoqueront et vous demanderont de prouver vous même que vous n'avez pas résidé plus de 183 jours en Espagne. Si vous ne les convainquez pas, vous aurez droit à un redressement fiscal assorti d'une telle amende que certains ne s'en sont pas très bien remis, obligés parfois même de quitter le pays ! 

 

De plus en plus les Autorités policières surveillent, le plus souvent prévenues par la délation ( c'est en quelque sorte la  "mode " ici ! ) et les enquêtes de proximité existent aussi. Mais aussi votre consommation de gaz et d'électricité, d'eau, votre inscription à un Club de sport ou une école de langue espagnole, les déchetteries notent les immatriculations des véhicules les visitant, votre chien qui aboie dans le jardin toute l'année.... etc.

Les forces de police stationnent et notent, il y a aussi les caméras qui "voient" dans les grandes villes, celles qui vous flash sur la route pour un excès de vitesse ou de stationnement, etc ...etc.

 

Prenez tout ceci très au sérieux car le nombre de contrevenants qui se sont fait "piquer" a fortement augmenté ces dernières années... Comme tous les États européens, l'Espagne a besoin de sous. Ne les prenez surtout pas pour des abrutis, ils ne le sont pas. 

 

Où que tu ailles, tu laisses des traces.... 

 

A méditer... 

L'Hacienda (Service des Impôts en Espagne) a récupéré 14,792 millions d’euros de fraude fiscale en 2017...

Soit une amélioration de plus de 500 millions d'euros par rapport à la moyenne triennale 2014-2016... L’AEAT (Hacienda) a réalisé l’année dernière un total de 117 380 actions nominales de vérification et de recherche, soit 8,3% de plus que les niveaux record de l’année précédente...

 

 



04/02/2019
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres